La fin de l’essor du CDI au profil du travail indépendant ?

Publié par Julie le mardi 17 octobre 2017

Depuis de nombreuses années, nous assistons à une diversification des formes d’emploi. Le travail indépendant en microentreprise, en freelance et en portage salarial sont les nouveaux visages de l’emploi. Ces statuts, autrefois ultra-minoritaires, deviennent aujourd’hui des modes prioritaires d’embauche. L’âge d’or du CDI est-il terminé ? Pour y répondre, France Stratégie a dressé dans une note d’analyse l’évolution des types d’emploi.

Le nouveau visage du travail indépendant

Après 20 ans de déclin lié à la chute de l’emploi agricole, le travail indépendant regagne du terrain pour atteindre 12% de l’emploi en 2016.

En trente ans, le profil de l’indépendant a changé. A l’aube des années 1980, il était agriculteur exploitant, propriétaire de magasin, patron de restaurant ou profession libérale. De nos jours, il est également graphiste ou imprimeur, journaliste ou peintre, formateur ou kinésithérapeute, artiste ou électricien.

Corollaire de la tertiarisation de l’économie, le travail indépendant a connu un renouveau essentiellement dans le secteur des services, notamment dans les métiers à fort contenu cognitif et les professions paramédicales, ainsi que chez les artisans de la construction. La raison de cet engouement ? Le travail indépendant est devenu une forme de flexibilité et d’externalisation de la main-d’œuvre recherché par les travailleurs et les entreprises.

Dans les métiers du tertiaire, la part croissante prise par les non-salariés chez les personnels d’études et de recherche, chez les professions de la communication et de l’information (journalistes et traducteurs indépendant, directeurs d’agence) et chez les formateurs relève d’une externalisation de ces activités par les entreprises et d’une modification du modèle économique. Les formateurs, dont la hausse de l’indépendance a été particulièrement marquée, sont davantage « externalisés » par les entreprises et le marché de la formation professionnelle reste très atomisé. L’informatisation et la numérisation des contenus ont pu également favoriser la hausse de l’indépendance statutaire dans les métiers de la communication et de l’information.

Aussi, ces évolutions invitent à repenser la césure classique de l’emploi en termes de dualisme et de segmentation du marché du travail.

Le portage salarial, un accompagnement sollicité par les indépendants

Ces nouveaux indépendants sont souvent seuls dans leur activité. Afin de vendre au mieux leur force de travail, ils se tournent de plus en plus vers des sociétés de portage salarial, telle que Didaxis, afin de se décharger des contraintes administratives liées à leur activité. Cette sous-traitance est devenue une forme choisie de flexibilité de l’emploi, renforcée par le développement de services de gestion 24/7. Dès lors, l’entreprise n’est plus le cadre unique dans lequel se déroule la carrière d’un individu, désormais libre et autonome.

A lire aussi : qui a intérêt au portage salarial ?

Source : France stratégie, note d’analyse n° 60 de septembre 2017

Vous souhaitez en savoir plus sur le portage salarial ?

Nos conseillers sont à votre écoute !

Je contacte Didaxis

Nos articles similaires

Comment éviter le burn out en tant qu’indépendant ?
#ACTUALITÉS
#CONSEILS
#PORTAGE SALARIAL
Par Julie, il y a 3 semaines
Comment éviter le burn out en tant qu’indépendant ?
Lire
Didaxis
#ACTUALITÉS
#PORTAGE SALARIAL
Par Julie, il y a 4 mois
Norme AFNOR portage salarial : Didaxis première entreprise certifiée
Lire
Portage salarial, semaine de 4 jours, Le cumul d'emplois
#ACTUALITÉS
#CONSEILS
#PORTAGE SALARIAL
Par Julie, il y a 11 mois
Semaine de 4 jours, portage salarial … cumuler plusieurs emplois c’est enfin possible !
Lire
#ACTUALITÉS
#BUSINESS
#CONSEILS
Par Julie, il y a 1 an
“Grande Démission”, reconversion … Si vous preniez un nouveau départ ?
Lire