Créer sa société ou choisir le portage salarial : quelle solution pour votre profil ?

Créer sa société ou choisir le portage salarial : quelle solution pour votre profil ?

Publié par Julie le vendredi 28 avril 2023

Micro-entreprise ou portage salarial ? Ces deux options sont parmi les choix privilégiés par ceux qui aspirent à l’indépendance. En effet, chacune présente des avantages et des inconvénients distincts. Il est crucial de bien comprendre ces différences pour opter judicieusement et faire votre choix de statut en fonction de vos attentes et de votre profil professionnel. Explorez les caractéristiques de ces deux statuts pour déterminer la solution qui s’alignera le mieux sur vos besoins.

La micro-entreprise : pour ceux qui souhaitent entreprendre avec flexibilité

Qu’est-ce qu’une micro-entreprise ?

 

Créer sa micro-entreprise

 

La micro-entreprise correspond au régime spécifique de l’Entreprise Individuelle (EI). Elle permet de démarrer une activité freelance en toute liberté, tout en bénéficiant de simplifications administratives et fiscales. La création d’entreprise est simple et rapide, pouvant s’effectuer en ligne.

Un micro-entrepreneur est une personne physique exerçant son activité de manière indépendante, qu’elle soit commerciale, artisanale ou libérale. En effet, l’exercice de l’activité en micro-entreprise est totalement libre, bien que des seuils de chiffres d’affaires soient à respecter. Ces plafonds varient selon la nature de l’activité.

Il y a des seuils de chiffres d’affaires à respecter :

  • 188 700€ pour les activités commerciales (vente de biens de consommation, prestations d’hébergement)
  • 77 700€ pour toutes les prestations de services (bénéfices industriels et commerciaux (BIC) pour les professions commerciales, industrielles ainsi qu’artisanales, et bénéfices non-commerciaux (BNC) pour les professions libérales)
  • Les deux plafonds se combinent pour les activités mixtes. En cas de vente de marchandises et de prestations de services, le chiffre d’affaires global est plafonné à 188 700€, ce qui comprend un chiffre d’affaires maximal de 77 700€ pour les prestations de service.

Ainsi, lorsqu’un micro-entrepreneur dépasse un certain montant de chiffre d’affaires, il doit changer de statut juridique.

Par ailleurs, il est assujetti à l’impôt sur le revenu (IR) et paye ainsi environ 22% de charges et cotisations sur son chiffre d’affaires.

 

JE SIMULE MES REVENUS

 

La micro-entreprise est-elle adaptée à votre profil professionnel ?

La micro-entreprise convient généralement aux personnes souhaitant démarrer en indépendant sans être encombrées par une administration trop lourde.

Ce statut juridique est adapté si vous aspirez à :

  • Organiser votre journée et emploi du temps
  • Choisir vos clients avec lesquels vous souhaitez travailler
  • Définir votre taux journalier moyen (TJM)
  • Opter pour un régime où les formalités administratives et les obligations comptables sont réduites au minimum

Cependant, il implique aussi de respecter certaines obligations telles que :

  • L’assurance professionnelle
  • L’inscription au Registre National des Entreprises (RNE)
  • Qualification professionnelle
  • Ne pas dépasser les limites de chiffre d’affaires imposées
  • Il expose également à des risques, comme l’absence de soutien en cas de maladie et l’absence d’assurance-chômage en cas d’échec de l’activité.

 

Le portage salarial : pour ceux qui souhaitent entreprendre librement et en toute sécurité

Qu’est-ce que le portage salarial ?

 

Choisir le portage salarial

 

Le portage salarial se positionne entre l’auto-entrepreneuriat et le salariat. Il se concrétise par un contrat de travail entre une société de portage et un consultant. Ce dernier exerce ses missions de manière autonome tout en bénéficiant des avantages liés à son contrat de travail. Ce statut offre un cadre sécurisé au consultant et combine l’entrepreneuriat individuel avec une protection similaire à celle d’un salarié.

D’abord, le portage salarial permet de se mettre à son compte rapidement sans créer de structure juridique. Il simplifie la gestion administrative tout en offrant une protection sociale identique à celle d’un salarié.

En 24h, vous pouvez démarrer votre première mission en parfaite autonomie et surtout, sans avoir à créer de structure juridique.

Ainsi, le portage salarial offre les mêmes simplifications que le statut de micro-entrepreneur en termes de gestion (sous une autre forme cependant). Vient s’ajouter l’accès à un cadre protecteur, initialement dédié aux salariés.

 

CONTACTEZ-NOUS ! 

 

Le portage salarial est-il adapté à votre profil d’activité ?

Le portage salarial convient si vous souhaitez :

  • Conserver une totale liberté dans le choix de vos missions, clients, horaires, ainsi que la rémunération. Par ailleurs, notre nouvelle plateforme de matching Kicklox vous permet de trouver des missions correspondant à vos compétences et préférences professionnelles.
  • Une protection sociale conséquente comme celle d’un salarié classique
  • Déléguer la gestion administrative, juridique et comptable à la société de portage
  • Développer une activité sans limite de chiffre d’affaires
  • Avoir des bulletins de salaire mensuels pour une crédibilité auprès des banques
  • Bénéficier d’une véritable sécurité en ce qui concerne votre responsabilité civile professionnelle
  • Avoir une crédibilité accrue auprès de vos client
  • Bénéficier d’un accompagnement personnalisé au quotidien : chez Didaxis, chaque salarié porté a une gestionnaire dédiée

Cependant, ce statut juridique exige :

  • Une qualification professionnelle de niveau Bac+2 ou une expérience significative d’au moins 3 ans dans un domaine d’activité
  • S’acquitter de frais de gestion auprès de la société de portage

 

Comparaison et décision éclairée

Opter pour l’un ou l’autre de ces statuts relève d’une décision personnelle et dépend de votre stratégie de développement. Posez-vous les bonnes questions pour faire votre choix de statut et déterminer celui qui correspondra le mieux à vos attentes ainsi que vos besoins :

  • Pourquoi souhaitez-vous devenir indépendant ?
  • Quel est le niveau de protection sociale minimum dont vous souhaitez bénéficier ?
  • Quel chiffre d’affaires visez-vous à l’avenir ?
  • Combien de temps souhaitez-vous consacrer à l’administration de votre activité ?

En répondant ainsi à ces questions et en évaluant les avantages et inconvénients de chaque statut, vous pourrez faire un choix éclairé pour votre projet professionnel.

 


 

On vous résume :

Micro-entreprise ou portage salarial : quelle solution pour votre profil d’activité ?

👉 Choisissez la micro-entreprise si vous souhaitez bénéficier d’une grande flexibilité. Si vous ne visez pas un chiffre d’affaires élevé ou souhaitez tester une activité. Si vous acceptez les risques qui y sont liés.

👉 Choisissez le portage salarial si vous souhaitez pouvoir vous lancer en 24h, entreprendre en toute sécurité. Gardez la liberté d’un entrepreneur et cherchez à déléguer la gestion de vos tâches administratives. Et pouvoir enfin vous concentrer sur le cœur de votre activité.

Afin de bénéficier d’un accompagnement personnalisé au quotidien, contactez Didaxis en cliquant sur le lien ci-dessous !

 

CONTACTEZ-NOUS ! 

 

Vous souhaitez en savoir plus sur le portage salarial ?

Nos équipes sont à votre disposition !

Je prends rdv

Nos articles similaires

Quelles sont les meilleures pratiques pour manager des freelances ?
#BUSINESS
#CONSEILS
Par Julie, il y a 2 jours
Quelles sont les meilleures pratiques pour manager des freelances ?
Lire
Comment recruter efficacement des freelances pour votre entreprise ?
#BUSINESS
#CONSEILS
Par Julie, il y a 1 semaine
Comment recruter efficacement des freelances pour votre entreprise ?
Lire
Comment créer un portfolio freelance attractif ?
#BUSINESS
#CONSEILS
Par Julie, il y a 1 semaine
Comment créer un portfolio freelance attractif ?
Lire
#BUSINESS
#CONSEILS
Par Julie, il y a 2 semaines
Gestion des contrats freelances : Nos conseils pour rédiger des contrats clairs et protecteurs
Lire