Etre parent en portage

Être parent & freelance : c’est compatible ?

Publié par Julie le mercredi 29 mars 2023

Devenir parent quand on est freelance … C’est disposer d’une grande liberté d’organisation, avoir plus de temps pour sa famille, pouvoir gérer plus facilement les imprévus …
Sur le papier, c’est l’idéal. Mais qu’en est-il de la réalité ?
Est-il si facile de gérer sa vie de freelance quand on a des enfants ? Quelles sont les bonnes pratiques à adopter et les erreurs à éviter ?
Pour répondre à ces questions, on a fait appel à des experts en la matière : 4 freelances qui font l’expérience de la parentalité au quotidien ! Découvrez les conseils d’Olivia, Charlotte, Sébastien et Pauline pour allier freelancing et parentalité.

Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour bien concilier vie de freelance et vie de parent ?

Optimiser son temps et son organisation

Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour bien concilier vie de freelance et vie de parent ? Le conseil le plus fréquemment cité est l’importance de savoir optimiser son temps et son organisation, afin de pouvoir effectivement se libérer un maximum de temps pour sa famille.
Ainsi, il faut parvenir à condenser ses journées, afin d’en faire un maximum en un minimum de temps. Charlotte, par exemple, a fortement retravaillé son organisation afin d’optimiser sa productivité selon son mode de fonctionnement. Sur les temps où elle se sent la plus productive et organisée (souvent le matin pour elle), elle programme des sessions de “deep work”, c’est-à-dire des blocs de temps mono-tâche. Elle est aussi adepte du « batching », ce qui consiste à rassembler les tâches similaires pour être plus efficace.
Par ailleurs, elle fait en sorte de concentrer ses calls et réunions sur les moments où elle se sent la moins productive (souvent en début d’après-midi).

 

Pauline, de son côté, relève un aspect positif à ces journées condensées : “En ayant des journées plus courtes (en allant chercher les enfants à 17h), je suis plus productive que quand j’étais sans enfant je trouve !”

En condensant vos journées et en maximisant votre productivité, vous parviendrez ainsi à vous libérer plus de temps. Temps que vous pourrez ensuite utiliser pour déposer et aller chercher vos enfants à l’école, comme le font Olivia et Sébastien par exemple. Vous passerez ainsi plus de temps de qualité avec eux, que ce soit sur le chemin du retour ou sur la table de la cuisine à l’heure du goûter.

 

LE TIPS :
Pour vous permettre de gagner un maximum de temps,
vous pouvez supprimer les tâches chronophages
et peu gratifiantes en faisant appel au portage salarial !
Ce statut innovant vous permet en effet de déléguer
toutes vos tâches administratives et de gagner ainsi un temps précieux !

 

Respecter des horaires de travail strictes

Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour bien concilier vie de freelance et vie de parent ? Toujours dans l’objectif de se libérer un maximum de temps pour pouvoir ensuite le passer en famille, plusieurs freelances conseillent de se fixer des horaires de travail en se calquant sur ceux des salariés.
Sébastien, par exemple, apprécie le fait de suivre une routine millimétrée, rythmée par l’emploi du temps de ses enfants. “Cette routine est essentielle pour moi car cela structure mon temps, mes journées.”
Par ailleurs, en dehors de ne travailler qu’en journée, lorsque vos enfants sont occupés, respecter des horaires implique aussi de faire de vraies coupures, en soirée ou en week-end par exemple.
Charlotte, par exemple, y met un point d’honneur : “Le week-end (sauf urgence) je coupe tout dès le vendredi 18h et je ne touche pas à mon boulot avant le dimanche soir (ou je gère mon planning et les tâches en retard). Ça me fait une vraie coupure et je peux vraiment être dispo et zen pour mes enfants, sans culpabiliser derrière.”

 

Savoir compartimenter

 

Savoir compartimenter En lien avec cette nécessité de respecter des horaires strictes, les freelances relèvent aussi l’importance de savoir compartimenter. Lorsque l’on a des enfants, la nécessité de séparer le pro du perso devient en effet d’autant plus primordiale.
Pour y parvenir, Olivia conseille par exemple de ne pas relier sa boîte mail professionnelle à son téléphone, afin de ne pas être tenté par d’éventuelles notifications.
Pour Pauline, compartimenter fait partie de l’un de ses gros challenges au quotidien. Elle éprouve en effet des difficultés à ne pas se laisser interrompre par des problématiques personnelles alors qu’elle se trouve dans une période de travail. Pour y faire face, elle fait en sorte de noter chaque idée ou tâche personnelle dans sa to do list. De cette façon, elle l’intègre dans sa journée, mais n’achèvera la tâche qu’une fois ses obligations professionnelles finalisées. Elle limite ainsi toute perte de temps dans sa journée de travail.

Par ailleurs, pour limiter la charge mentale lorsqu’elle se déconnecte, elle note tout au même endroit (Notion) dès qu’elle a une nouvelle tâche, un nouveau rdv, etc. “Ça me permet d’être plus sereine ensuite, quand je dois m’occuper des enfants.”

Enfin, Olivia et Charlotte mettent toutes les deux un point d’honneur à ne pas travailler en présence de leurs enfants. La première cite l’importance de disposer de temps de qualité avec ses enfants. Quant à la deuxième, elle relève le fait que “quand on travaille avec les enfants à côté, on n’est pas efficace côté boulot (on est facilement interrompu toutes les 5 minutes pour des questions en tout genre ou des chamailleries). En plus, on est tendu et désagréable avec ses enfants, donc ça ne sert à rien.”

 

Garder une marge de sécurité

Garder une marge de sécurité Une autre règle d’or citée plusieurs fois est la nécessité de disposer d’une marge de manœuvre. Avoir des enfants rimant souvent avec imprévus, Charlotte conseille de “toujours se garder une petite marge dans son planning. Sinon c’est trop de stress pour tenir les délais.”
Pauline, elle-aussi, prévoit les urgences : “De façon générale, j’essaie de toujours me garder une journée dans mon planning pro pour gérer les imprévus (grève, maladie, …)”.

 

 

 

 

 

 

Quel est le conseil ultime pour gérer sa vie de parent en tant que freelance ?

 Quel est le conseil ultime pour gérer sa vie de parent en tant que freelance ?

 

Accepter l’inattendu

 

Pour Olivia, il s’agit “d’accepter la flexibilité et l’inattendu qui sont inhérents à notre métier de freelance et de parent.”

 

Déculpabiliser

 

Pour Charlotte, l’essentiel est de déculpabiliser. “Quand on est freelance, on a une pression sociale qui dit que « comme tu es indépendant, tu dois pouvoir t’organiser pour avoir plus de temps pour tes enfants, les garder les mercredi, les récupérer tôt le soir etc ». Sauf que pas forcément. On peut tout à fait faire ce choix si financièrement on peut se le permettre, mais souvent (surtout quand ton CA dépend principalement du temps que tu investis) c’est loin d’être aussi simple…
Personnellement je m’arrange pour les faire garder quasi tous les mercredis pour m’assurer 5 jours de travail hebdo, car sans ça, ça devient compliqué de satisfaire tous mes clients et d’assurer un chiffre d’affaires suffisant. Bref, freelance c’est un travail à part entière et si on doit bosser 5 jours par semaine et de 8h à 18h-19h, ça ne fait pas de nous un mauvais parent. C’est exactement pareil que pour un salarié en fait. Donc, il ne faut surtout pas se sentir coupable de faire appel à une nounou, un centre aéré ou autre mode de garde si on en a la possibilité.”

 

Prendre le temps

 

Sébastien cite quant à lui l’importance du temps passé en famille, mais aussi avec soi-même. “Je dirai que l’essentiel pour avoir un bon équilibre est de prendre du temps pour sa famille, et du temps pour soi. Lorsque j’ai besoin de concentration, je préviens mes enfants et ma femme pour ne pas être dérangé. Ils savent donc quand je suis disponible pour eux et quand je ne le suis pas.”

 

S’organiser

Enfin, Pauline se concentre sur l’organisation, en conseillant de “faire un planning en intégrant le temps personnel dedans, et faire de même pour la to do list. J’essaie aussi de faire 1h de rangement / ménage juste avant de commencer ma journée pour être sûre d’avoir rien qui me gêne dans la journée !”

 

—————

 

Merci à :

d’avoir répondu à nos questions !

Nos articles similaires

Quelles sont les meilleures pratiques pour manager des freelances ?
#BUSINESS
#CONSEILS
Par Julie, il y a 2 jours
Quelles sont les meilleures pratiques pour manager des freelances ?
Lire
Comment recruter efficacement des freelances pour votre entreprise ?
#BUSINESS
#CONSEILS
Par Julie, il y a 1 semaine
Comment recruter efficacement des freelances pour votre entreprise ?
Lire
Comment créer un portfolio freelance attractif ?
#BUSINESS
#CONSEILS
Par Julie, il y a 1 semaine
Comment créer un portfolio freelance attractif ?
Lire
#BUSINESS
#CONSEILS
Par Julie, il y a 2 semaines
Gestion des contrats freelances : Nos conseils pour rédiger des contrats clairs et protecteurs
Lire