Comment fixer son TJM en tant qu’indépendant ?

Comment fixer son TJM en tant qu’indépendant ?

Publié par Julie le lundi 11 septembre 2023

En tant qu’indépendant, l’un de vos plus grands challenges consistera à déterminer le bon prix pour vos services : votre TJM (Taux Journalier Moyen). Cette décision cruciale pourra avoir un impact significatif sur votre bien-être financier et le succès de votre carrière de freelance. Pourtant, il s’agit d’un casse-tête auquel de nombreux indépendants se heurtent, ne sachant souvent pas par où commencer ni comment parvenir à un chiffre qui reflète réellement leur valeur.

Laissez-nous vous guider dans l’établissement de votre TJM en tant qu’indépendant. Que vous débutiez dans le monde de l’entrepreneuriat ou que vous cherchiez à affiner vos tarifs actuels, poursuivez votre lecture pour vous assurer que vous êtes rémunéré de manière juste pour vos compétences et votre expertise.

Comprenez vos dépenses pour définir votre TJM en tant qu’indépendant

 

Comprenez vos dépenses pour définir votre TJM en tant qu’indépendant

 

Avant de pouvoir déterminer votre TJM en tant qu’indépendant, il est essentiel de bien comprendre votre situation financière. Votre taux journalier doit non seulement couvrir vos dépenses personnelles, mais aussi tenir compte des coûts associés à la gestion de votre activité de freelance. Voici comment commencer :

 

Évaluez vos dépenses personnelles

 

Commencez par évaluer vos dépenses personnelles. Il s’agit des coûts associés à votre vie quotidienne, tels que le loyer ou le crédit immobilier, les courses, les transports, l’assurance, les loisirs … Dressez une liste de ces dépenses et calculez vos dépenses personnelles annuelles.

 

Évaluez vos dépenses professionnelles

 

Considérez ensuite les dépenses liées à votre activité de freelance. Il peut s’agir de :

  • Logiciels et outils : Coûts des logiciels, des abonnements et des outils essentiels à votre travail.
  • Marketing et publicité : Dépenses liées à la promotion de vos services, telles que l’hébergement d’un site web, la publicité ou les cartes de visite.
  • Développement professionnel : Budget pour des cours, des conférences ou des certifications afin d’améliorer vos compétences.
  • Équipement et fournitures : Investissements dans le matériel, l’équipement de bureau ou les matériaux nécessaires à votre travail.
  • Impôts : Affectez une partie de vos revenus au paiement des impôts.

 

Le saviez-vous ?
Le portage salarial est un excellent moyen d’optimiser vos revenus,
grâce aux frais professionnels qui, dans certains cas et sous certaines conditions,
peuvent être exonérés d’impôts et de cotisations sociales.
Découvrez-en plus en cliquant ici !

 

Définissez vos dépenses fixes et variables

 

Classez vos dépenses en catégories fixes et variables. Les dépenses fixes sont celles qui restent constantes chaque mois, comme le loyer ou les frais d’assurance. Les dépenses variables fluctuent en fonction de votre utilisation, comme les courses ou les loisirs. Comprendre cette distinction vous aidera à mieux prévoir vos besoins financiers mensuels.

En comprenant clairement vos dépenses personnelles et professionnelles, vous serez mieux équipé pour fixer un tarif journalier qui non seulement couvrira le coût de votre vie, mais garantira également la viabilité financière de votre activité de freelance.

 

Calculez votre revenu annuel idéal

 

Calculez votre revenu annuel idéal

 

Une fois que vous avez pris la mesure de vos dépenses personnelles et professionnelles, l’étape suivante pour fixer votre TJM en tant qu’indépendant consiste à calculer votre revenu annuel idéal. C’est ce qui vous permettra ensuite de déterminer votre taux journalier. Voici comment procéder :

 

Le salaire souhaité

 

Commencez par déterminer votre salaire annuel souhaité. Il s’agit du montant que vous souhaitez gagner avant impôts et dépenses. Tenez compte de votre mode de vie, de vos objectifs financiers et du revenu dont vous avez besoin pour couvrir confortablement vos frais personnels. Soyez réaliste quant à vos besoins et aspirations financiers.

 

L’épargne et la retraite

 

N’oubliez pas de consacrer une partie de vos revenus à des comptes d’épargne et de retraite. En tant que travailleur indépendant, vous n’avez pas le luxe de bénéficier du même plan retraite que les salariés, à moins que vous n’ayez fait le choix du portage salarial. Dans ce cas, en plus de garder votre indépendance, vous bénéficiez des avantages du salariat en termes de retraite.

 

Calculez votre revenu idéal

 

Vous pouvez maintenant calculer votre revenu annuel idéal à l’aide de la formule suivante :

Revenu annuel idéal = Salaire souhaité + Impôts + Épargne + Dépenses de l’entreprise.

Ce chiffre représente le montant total que vous devez gagner en tant que freelance pour atteindre vos objectifs financiers, couvrir vos impôts, épargner pour l’avenir et gérer efficacement votre entreprise.

 

Déterminez les jours ouvrables de l'année

 

Déterminez les jours ouvrables de l’année

 

Pour calculer votre taux journalier moyen, vous devez déterminer le nombre de jours ouvrables dans l’année. Les jours ouvrables sont les jours que vous pouvez facturer de manière réaliste à vos clients pour vos services de freelance. Certains facteurs doivent être pris en compte tels que :

  • Les jours fériés
  • Les vacances : Réfléchissez au nombre de jours de vacances que vous souhaitez prendre dans l’année. Les freelances, comme tous les professionnels, ont besoin de temps pour se ressourcer et profiter de la vie en dehors du travail. Découvrez comment prendre des vacances en tant que freelance en cliquant ici.
  • Les congés de maladie : Prévoyez quelques jours de maladie et des événements imprévus qui pourraient perturber vos horaires de travail.

Soustrayez tous ces jours au nombre total de jours de l’année et vous obtiendrez le nombre maximum de jours que vous pouvez raisonnablement consacrer au travail avec vos clients.
Un freelance à temps plein typique peut viser 200 à 250 jours de travail par an.

Votre revenu annuel idéal et le nombre de jours ouvrables étant établis, vous êtes maintenant bien équipé pour calculer votre taux journalier moyen.

 

Fixez votre taux moyen journalier en tant qu’indépendant

 

Fixez votre taux moyen journalier en tant qu’indépendant

 

Après avoir bien compris vos dépenses, votre revenu annuel idéal et le nombre de jours de travail possibles dans l’année, il est temps d’étudier la formule permettant de fixer votre taux journalier moyen.

Vous pouvez calculer votre taux journalier à l’aide de la formule suivante :
Taux journalier = Revenu annuel idéal / Jours ouvrables

Illustrons cette formule par un exemple :
Supposons que votre revenu annuel idéal soit de 60 000 € et que vous ayez déterminé que vous disposez de 220 jours de travail par an après avoir tenu compte des jours fériés, des vacances et d’autres engagements.
Taux quotidien = 60 000 € / 220 jours ouvrables
Taux journalier = 272,73€

Dans ce scénario, votre taux journalier moyen serait d’environ 272,73 €. Cela signifie que pour atteindre vos objectifs financiers et couvrir vos dépenses, vous devriez viser à gagner ce montant pour chaque jour où vous travaillez sur des projets de clients.

 

Quelques conseils pour établir votre TJM

 

Il est essentiel de se rappeler que cette formule constitue un point de départ pour la fixation de votre tarif journalier. N’hésitez pas à ajuster vos tarifs en fonction des conditions du marché, de votre niveau d’expérience, de la complexité des projets et de la valeur unique que vous offrez aux clients (des compétences spécialisées, une expérience unique ou une approche particulière qui vous distingue des autres …)
Prenez le temps d’analyser les tarifs de vos concurrents, pour vous situer par rapport à eux.

Faites aussi attention à ne pas vous sous-estimer ! C’est une erreur commune chez les indépendants, et notamment chez les débutants. Bien qu’il soit essentiel d’être compétitif, des tarifs trop bas peuvent donner l’impression d’une qualité médiocre ou d’un manque d’expérience.Veillez à ce que vos tarifs reflètent la valeur que vous offrez. En réalisant une étude de marché approfondie et une analyse de la concurrence, vous serez bien informé sur les prix pratiqués dans votre secteur d’activité.
Votre tarif peut aussi fluctuer au fil du temps, et il est tout à fait acceptable de l’augmenter au fur et à mesure que vous gagnez en expérience et en reconnaissance dans votre domaine.

 


 

Pour conclure

La fixation de votre taux journalier moyen en tant que freelance est un aspect vital de votre parcours de freelance qui nécessite une vraie réflexion. Il s’agit de reconnaître la valeur que vous apportez à vos clients et de vous assurer que votre tarification s’aligne sur vos objectifs financiers. N’oubliez pas que la fixation de votre taux journalier n’est pas une tâche ponctuelle ; c’est un processus continu qui évolue avec votre carrière. Soyez flexible, adaptez-vous aux conditions changeantes du marché et ne sous-estimez jamais la valeur que vous apportez à vos clients.

Vous souhaitez en savoir plus sur le portage salarial ?

Nos équipes sont à votre disposition !

Je prends rdv

Nos articles similaires

Gestion du temps en portage salarial
#CONSEILS
#PORTAGE SALARIAL
Par Julie, il y a 4 jours
Optimiser son temps en portage salarial : Nos techniques de gestion pour les freelances
Lire
portage salarial ou intérim
#CONSEILS
#PORTAGE SALARIAL
Par Julie, il y a 4 jours
Portage salarial ou intérim : Le guide complet pour les consultants et les entreprises
Lire
Gestion opérationnelle
#BUSINESS
#CONSEILS
#PORTAGE SALARIAL
Par Julie, il y a 1 semaine
L’impact positif du portage salarial sur la gestion opérationnelle
Lire
Trouver sa mission en tant qu'indépendant
#CONSEILS
#PORTAGE SALARIAL
Par Julie, il y a 2 semaines
Trouver une mission en tant qu’indépendant
Lire