Être rappelé

Tout savoir sur le portage salarial

Partager

Vous souhaitez en savoir davantage sur le portage salarial ? Didaxis vous guide et vous fait découvrir cette forme d’emploi, à mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat.

Sommaire

👀 Le portage salarial, c’est quoi ?

👉 Portage salarial : comment ça fonctionne ?

😀 Pourquoi choisir le portage salarial ?

💵 Quel salaire en portage salarial ?

⚖️ Quelle est la réglementation du portage salarial ?

 

Le portage salarial, c’est quoi ?

Le portage salarial est une forme d’emploi basée sur une relation tripartite entre un indépendant (vous), une société de portage salarial et un client. Grâce à ce système triangulaire, le portage salarial vous permet de démarrer rapidement une activité indépendante tout en profitant de la sécurité du statut de salarié et d’un accompagnement dédié. Ce statut était initialement destiné à des cadres à hauts niveaux de responsabilités ainsi qu’à des managers de transition souhaitant créer leur propre emploi. Depuis, le portage salarial s’est élargit et couvre désormais plus de 750 métiers.

 

L’article L1251-64 du Code du Travail nous renseigne sur la définition du portage salarial. « Le portage salarial est un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage. »

 

 

Le portage salarial est un statut hybride qui vous permet de lancer votre activité sans risque et sans avoir à créer de structure juridique. Flexible, le portage s’adapte à vous ! Que ce soit pour tester votre projet, pour réaliser des missions ponctuelles ou de longue durée, il répond à tous vos besoins. L’activité de portage salarial est encadrée depuis 2017 par la convention collective du portage salarial, qui vient sécuriser l’ensemble des indépendants qui exercent sous ce statut. 

Portage salarial : comment ça fonctionne ?

Pour démarrer votre activité en portage salarial, vous devez avoir trouvé votre première mission. Une fois les termes de votre prestation négociés avec votre client, vous allez signer une convention d’adhésion ou convention de portage salarial. Ce document officialise votre volonté de passer par le portage salarial pour effectuer votre activité indépendante.

fonctionnement-portage-salarial.png

Un contrat de travail est ensuite conclu entre vous et votre société de portage. Il peut s’agir d’un contrat en CDD pour des missions courtes ou d’un CDI pour des missions de longue durée. De son côté, votre entreprise de portage salarial signe un contrat de prestation avec votre client. Ce contrat résume les conditions d’exécution de votre mission ainsi que le montant de votre prestation, en respectant les termes que vous avez négocié précédemment avec votre client. Lorsque le contrat de prestation est conclu, vous pouvez démarrer votre activité en portage salarial. Votre mission sera alors facturée à votre client par votre entreprise de portage qui va encaisser votre chiffre d’affaires et vous le reverser sous la forme d’un salaire mensuel.

 

Une fois déduction faite des frais de gestion et des charges sociales (salariales et patronales), vous allez percevoir une rémunération comprise entre 47% et 53% de votre facturation HT, hors optimisation. Simple et rapide à mettre en place, avec le portage salarial, démarrer votre activité indépendante en moins de 24h !

Pourquoi choisir le portage salarial ?

Les indépendants qui font appel au portage salarial pour démarrer leur activité profitent des nombreux atouts qu’offre ce statut. Avec le portage salarial, vous n’avez plus à choisir entre liberté ou sécurité, vous combinez les deux.

Un cadre protecteur

Alors que les micro-entrepreneurs font face à de nombreux risques, en portage salarial, vous êtes couvert par une solide protection sociale. En tant que salarié porté, vous cotisez à la retraite, vous profitez d’une couverture maladie ainsi que d’une mutuelle d’entreprise et vous bénéficiez de l’assurance-chômage en cas de perte ou de baisse d’activité. De plus, vous profitez d’une rémunération mensuelle qui vous assure des revenus réguliers.

 

Une liberté totale au quotidien

Au-delà de la protection qu’offre ce statut, le portage salarial est aussi synonyme de liberté. Vous choisissez vos clients, vous êtes libre d’accepter ou non les missions qui vous sont proposées et vous négociez vos tarifs comme vous le souhaitez. En portage salarial, vous restez également autonome dans votre organisation au quotidien. Vous définissez vos propres horaires, votre lieu de travail et vos périodes d’activité. C’est une formidable opportunité pour mieux concilier votre vie professionnelle et votre vie personnelle.

 

Déléguer la gestion de votre activité

Choisir le portage salarial, c’est aussi déléguer toute la partie administrative, financière et comptable à votre société de portage. C’est elle qui va se charger de gérer et de suivre votre activité. Libéré des tâches chronophages, vous pouvez ainsi vous concentrer pleinement sur le développement de votre clientèle, l’entretien de votre réseau et la réussite de vos missions.

 

Un accompagnement dédié

Le portage salarial est aussi une solution qui vous permet d’exercer une activité indépendante tout en étant accompagné. Un conseiller dédié vous guidera en matière de recherche de missions, vous conseillera quant aux tarifs à pratiquer et vous aidera à valoriser votre expertise. Ces experts en gestion d’entreprise veilleront au bon développement et à la réussite de votre projet.

 

La possibilité de booster vos revenus

Le fonctionnement du portage salarial vous permet de percevoir, en plus de votre salaire net, des revenus complémentaires. C’est notamment le cas des frais déductibles, qui sont directement ajoutés à votre compte de trésorerie. En portage, vous pouvez également profiter de chèques-cadeaux, de tickets CESU et de l’épargne salariale. Tous ces éléments améliorent nettement vos revenus et vous permettent un gain financier à ne pas négliger.

 

Un réseau dexpert à votre écoute

Rejoindre une entreprise de portage, c’est avant tout rejoindre un réseau d’indépendants et rompre avec l’isolement. Chez Didaxis, nous développons ce réseau à travers des événements ouverts à tous les portés : afterwork, netowrking, ateliers… Ce sont autant de possibilités pour échanger avec des professionnels de votre secteur et faire grandir votre activité.

Quel salaire en portage salarial ?

En matière de rémunération, en portage salarial, vous fixez librement votre Taux Journalier Moyen (TJM). Le montant de votre prestation doit tenir compte de votre expérience, de la spécificité de vos compétences et de l’urgence de la demande. La convention collective du portage salarial fixe cependant un salaire minimum pour permettre à tous les portés de percevoir une rémunération décente. Il est ainsi prévu que votre salaire minimum soit équivalent à 70% du plafond de la sécurité sociale, et ce, quel que soit votre métier. Ce taux évolue ensuite en fonction de votre ancienneté (junior, senior, porté au forfait jour).

En portage salarial, on parle de salaire et non de chiffre d’affaires. En effet, dès que vous réalisez une mission, votre entreprise de portage perçoit le montant que vous avez facturé à votre client pour vous le reverser ensuite en salaire. Sur ces montants sont d’abord déduits des frais de gestion, qui correspondent à la commission de votre société de portage pour son service d’accompagnement. Ces frais varient d’une entreprise à une autre mais sont globalement compris entre 5% et 10%. Votre entreprise de portage va ensuite déduire de ce coût global les charges sociales et vous verser votre salaire net. Votre rémunération se situe entre 47% et 53% de votre facturation HT. Pour augmenter votre rémunération, le portage salarial vous offre de nombreux outils d'optimisation de salaire.
 

Quelle est la réglementation du portage salarial ?

Le cadre législatif du portage salarial a beaucoup évolué au fil du temps. Longtemps resté dans le flou juridique, ce n’est qu’en 2008 que le portage salarial est entré en vigueur dans le Code du travail, dans le cadre de la loi portant sur la modernisation du marché du travail. Alors que ce statut se référait jusqu’ici à des régimes similaires comme le travail à temps partagé, il est désormais officiellement reconnu comme une forme d’emploi à part entière.

 

Les premiers principes relatifs aux obligations des parties apparaissent ensuite en 2010, à l’occasion d’un accord, qui a été étendu à l’ensemble des acteurs du portage en 2013. L’histoire du portage salarial est également marquée par l’ordonnance du 2 avril 2015, encadrant davantage ce statut et permettant au plus grand nombre, d’avoir accès au portage salarial. Après l’inscription des principes de fonctionnement du portage dans la loi, des négociations entre les acteurs sociaux ont abouti en 2017, à la signature de la convention collective du portage salarial, aujourd’hui en vigueur. Cette convention collective vient compléter l’ordonnance de 2015 au niveau de l’accès au portage, de la catégorisation des portés, du salaire minimum et de la réserve financière obligatoire. Le portage salarial s’est également doté en 2018 d’une normalisation portant sur les bonnes pratiques à adopter par les sociétés de portage salarial. Cette norme a été mise en place à l’initiative du syndicat patronal FEPS.

Prêt à vous lancer en portage salarial ? Prenez RDV avec l’un de nos conseillers dédiés !

Contacter un conseiller