Être rappelé

Portage salarial ou CDI classique : quelles différences ?

portage-salarial-CDI-classique
Partager

Jusqu’à présent, notre monde divisait les actifs en deux catégories : les salariés et les indépendants. Le salariat est la forme d’emploi prédominante sur notre marché du travail. Le CDI est bien plus qu’un statut, c’est une véritable source de sécurité et de stabilité professionnelle. Mais le salariat exige aussi des concessions sur votre épanouissement. Le monde du travail se transforme. Les nouvelles générations ne sont plus prêtes à renoncer à leur liberté. Le freelancing gagne chaque année du terrain tant du côté des entreprises qui apprécient la souplesse de ce type de contrat, que des actifs, désireux de plus d’indépendance. Certains actifs veulent gagner en autonomie tout en gardant une protection sociale sécurisante. Avec le portage salarial, c’est possible. Quelles sont les différentes entre le portage salarial et le CDI classique ? Nous faisons le point. 

Sommaire

🔎 Zoom sur le CDI classique

🙌 La solution du portage salarial

🤔 Un CDI en portage salarial, c’est possible ?

➕ Peut-on cumuler CDI et activité en portage salarial ?

⚠️ Le cas particulier des fonctionnaires

Zoom sur le CDI classique

Le contrat à durée indéterminée (CDI) est le contrat salarial le plus apprécié en France. Être en CDI, c’est bénéficier, de la sécurité de l’emploi et d’une forte reconnaissance dans la société. Que ce soit pour louer un logement, obtenir un prêt bancaire, le CDI est encore une clé quasi-indispensable. Le statut de salarié ouvre aussi les portes d’une protection sociale extraordinaire : chômage, maladie, retraite, etc. Mais le monde a changé. Le CDI est une denrée de plus en plus rare à trouver et la protection qu’offre ce statut est de moins en moins vrai. Le temps du « salariat à la papa » est révolu. L’époque où les entreprises recrutaient à tour de bras des salariés qui restaient toute leur carrière dans la même société est terminée. Aujourd’hui, la durée moyenne d’un CDI en France n’excède pas 3 ans. Les entreprises quant à elles sont frileuses à l’idée de proposer des contrats en CDI dans un contexte économique incertain et préfèrent embaucher des contrats à durée déterminée (CDD), plus souples mais plus précaires pour les salariés.

 

Le CDI classique a aussi son revers de médaille. Lorsque vous signez un contrat de travail auprès d’une entreprise, vous êtes contractuellement lié à cette société par un lien de subordination. Vous devez donc respecter la hiérarchie de l’entreprise et les demandes qui sont faites par vos supérieurs, sous peine de licenciement. Alors qu’un indépendant sélectionne les missions qu’il souhaite réaliser, le salariat ne permet pas cette liberté. Votre employeur vous impose les sujets de travail ainsi que vos missions. Vous pouvez vous retrouver dans une situation où vous êtes contraints d’effectuer des tâches qui ne vous plaisent pas ou qui sortent de vos compétences et de votre domaine d’expertise. Cela ne favorise pas votre bien-être au travail et ne permet pas le maintien de votre employabilité. La hiérarchie imposée dans le salariat restreint également les profils les plus créatifs qui doivent se cantonner à la simple réalisation de tâches, sans aucune réflexion ni possibilité de pouvoir partager leur valeur ajoutée. C’est le prix à payer pour bénéficier de la sécurité de ce statut.

 

La solution du portage salarial

Ce prix, certains ne veulent pas le payer. Ils s’orientent alors vers des formes d’emploi indépendantes pour pouvoir profiter d’une autonomie totale dans leur activité professionnelle. Les statuts tels que celui de l’auto-entrepreneur a permis d’encourager l’indépendance des actifs en France. Pour ceux qui veulent tout de même garder une certaine sécurité, le portage salarial apparaît comme une solution idéale. À la fois indépendant et salarié, vous profitez des avantages de chaque statut sans en subir les inconvénients.

 

Le portage salarial est un statut qui est apparu dans les années 1980 et qui était initialement destiné aux cadres en reconversion. Ce n’est qu’en 2008 que le portage salarial est entré dans le Code du Travail.  Désormais ouvert à plus de 750 métiers, cette forme d’emploi s’articule autour d’une relation tripartite entre vous (indépendant), votre entreprise de portage salarial et votre client. Même si en portage salarial, un lien de subordination existe entre vous être votre société de portage, celui-ci est bien moins contraignant que dans le salariat. En effet, dans le cadre du portage salarial, vous êtes autonome dans la prospection, la négociation et le choix des clients avec lesquels vous souhaitez travailler. C’est également vous qui définissez vos tarifs et qui acceptez ou non les projets qui vous sont proposés. Vous exercez donc votre activité comme un freelance classique.

De l’autre côté, en qualité de salarié porté, vous bénéficiez grâce au contrat de travail qui vous lie à votre entreprise de portage salarial, d’une protection sociale identique à celle d’un salarié : assurance maladie, mutuelle d’entreprise, assurance-chômage en cas de perte d’activité, droits aux congés payés, cotisations à la retraite… En portage salarial, vous êtes un salarié (presque) comme les autres, la liberté en plus. Protégé par un statut de salarié porté et autonome dans l’organisation de votre travail, le portage est une forme d’emploi parfaite pour concilier votre vie professionnelle et votre vie personnelle. C’est aussi un formidable moyen de continuer à apprendre et à progresser dans votre cœur de métier, et ce beaucoup plus vite qu’en restant plusieurs années dans la même entreprise.

Pour y voir plus clair, voici un tableau compartatif de ces deux statuts : 

portage-salarial-ou-cdi-classique.png

Un CDI en portage salarial, c’est possible ?

Dans un contrat de travail classique, il y a un lien de subordination entre le salarié et l’entreprise qui l’emploie. Ici, vous n’êtes pas directement lié à votre client. C’est avec votre société de portage que vous signez votre contrat de travail et non avec votre entreprise cliente. Ce qui vous lie à votre client, c’est l’exécution de votre mission. Vous avez alors un rôle de consultant auprès de votre client et non d’employé. Vous n’avez donc pas de lien direct avec votre client, d’horaires imposés ou de hiérarchie à respecter. Les seules conditions que vous devez prendre en compte, sont les termes que vous avez précédemment conclus avec votre entreprise cliente dans le cadre de votre prestation. Le CDI en portage salarial se différencie du CDI classique par l’existence dans votre contrat des mentions suivantes :

  • Les informations sur la mission à réaliser ;
  • L’expertise du salarié porté ;
  • Les modalités de rémunération.

Le CDI en portage se distingue également du contrat de travail classique par la liberté et la souplesse qu’il offre. En portage salarial vous êtes libre de fixer les tarifs que vous souhaitez en fonction des missions que vous négociez. La seule règle est de respecter le minimum conventionnel prévu dans la convention collective du portage salarial.

 

 Utilisez notre outil de simulation de revenus pour estimer le montant de votre rémunération en portage salarial !

Simuler mes revenus

Tout au long de votre activité, votre entreprise de portage valide et vérifie la conformité de votre mission via votre compte-rendu d’activité (CRA). Ce document atteste du nombre d’heures que vous avez travaillé et vous assure le paiement de votre mission. Les missions menées dans le cadre d’un contrat de travail à durée indéterminée ne peuvent excéder 36 mois consécutifs. Lorsque vous souhaitez mettre fin à votre activité d’indépendant porté, vous pouvez le faire pendant la période d’essai. Vous pouvez aussi faire une demande de rupture conventionnelle auprès de votre entreprise de portage. Vous pouvez aussi choisir de démissionner, mais cela ne vous ouvrira aucun droit à l’assurance-chômage, comme pour un salarié classique.

 

Peut-on cumuler CDI et activité en portage salarial ?

Devenir son propre patron séduit de plus en plus. Mais se lancer dans l’inconnu peut faire peur. Certains choisissent alors de cumuler une activité salariée en CDI avec des missions de freelances. Ces actifs, ce sont des slashers. Être comptable la semaine, designer le soir et apiculteur le week-end, c’est possible et d’autant plus facile d’accès en portage salarial. Les raisons qui poussent à combiner CDI et activité indépendante sont nombreuses. Le cumul des activités est avant tout recherché par des actifs souhaitant donner du sens à leur carrière professionnelle. C’est un moyen de donner vie à vos passions et à vos aspirations. D’autres choisissent de cumuler différents statuts par nécessité financière. Là encore, le portage salarial répond à ce besoin en vous offrant une rémunération complémentaire, au montant que vous avez vous-même déterminé. C’est aussi un outil très intéressant pour une transition en douceur vers l’entrepreneuriat.

Pour combiner un CDI classique avec une activité en portage salarial, vous devez respecter les conditions suivantes :

  • Vous avez une obligation de loyauté à l’égard de votre employeur. Vos activités indépendantes ne doivent pas faire concurrence à la société qui vous emploie en CDI ;
  • La durée du travail effectif cumulé de vos activités ne doit pas dépasser 10h/jour ou 48h/semaine. De plus, la moyenne du nombre d’heures travaillées sur 12 semaines consécutives ne doit pas dépasser 44 heures ;
  • Vous devez avoir un temps de repos journalier de 11h et de 35h hebdomadaires consécutives.

Dans le cas où votre contrat de travail en CDI contient une clause dexclusivité, vous ne pourrez exercer d’activité secondaire. Avant de vous lancer en portage salarial, veiller donc à bien vérifier les clauses dans votre contrat de travail. Il est également recommandé d’informer votre employeur sur vos intentions de réaliser une ou plusieurs activités secondaires dans une logique de transparence.

 

Le cas particulier des fonctionnaires

Les fonctionnaires peuvent eux aussi cumuler une activité avec leur fonction principale, mais les conditions d’accès sont assez restrictives. En effet, un agent de l’Etat est normalement soumis à une obligation d’exclusivité. C’est pourquoi, si vous souhaitez cumuler votre activité de fonctionnaire avec une activité indépendante, vous devez en faire la demande auprès de la commission de déontologie et en aviser votre hiérarchie. 

 

Chez Didaxis, notre mission est de vous permettre de vivre pleinement votre indépendance en toute sérénité. Nos offres sont adaptées à chaque secteur pour répondre pleinement à vos besoins. Que ce soit en activité principale ou en activité secondaire, le portage salarial s’adapte à vous.

 

Notre équipe est à votre écoute pour vous accompagner dans cette nouvelle aventure

Contacter un conseiller