Linkedin

Youtube

Être rappelé

« La France bouge » : Retour sur le CES 2019 avec le coach Guillaume Cairou

Jeudi, 31 janvier, 2019
retour-sur-le-ces-2019-guillaume-cairou

Guillaume Cairou, président de Didaxis et auteur du livre « Startup république » aux éditions du Cherche Midi, est intervenu en tant que coach de l’émission d’Europe 1, « La France bouge », pour faire le point sur la présence des entreprises françaises à l’édition 2019 du CES.

 

 

 

 

 

Le CES 2019, c’est quoi ?

Le Consumer Electronique Show (CES), organisé à Las Vegas par la Consumer Technology Association, est devenu en quelques dizaines d’années le plus important salon grand public consacré à l’innovation technologique. Avec pas moins de 180 000 visiteurs par an et plus de 4 000 exposants, cet évènement est devenu incontournable pour les entreprises françaises, qui s’y déplacent désormais par centaines.

Les start-up françaises ont le vent en poupe

Pour cette nouvelle édition, le CES accueille 330 entreprises tricolores exposantes, dont plus de 200 start-up. Du jamais vu, puisque les entreprises françaises n’auront jamais été aussi nombreuses sur ce fameux salon. Pour Guillaume Cairou, c’est une formidable reconnaissance de l’esprit entrepreneurial qui règne dans notre pays et de la qualité d’innovation française.

Des exemples d’entreprises innovantes

L’émission présentée par Raphaëlle Duchemin est l’occasion de découvrir des dirigeants de start-up innovantes, ayant envie de réinventer des secteurs d’activité vieillissants : Eric Larcheveque, CEO de Ledger (start-up spécialisée dans les cryptomonnaies), Lionel Chataignier, PDG de Pixminds (spécialisée dans l'univers multimedia) et Maximilien Petitgenet, directeur associé de Domalys (fabricant d’équipements pour personnes dépendantes).

Pour Guillaume Cairou, ces entreprises sont le symbole de l’ingéniosité française et de la capacité à innover pour répondre aux besoins plus nombreux des consommateurs. Leur modèle économique, leur volonté de se tourner vers l’international ainsi que leur capacité à anticiper le futur sont autant de raisons qui ont permis à ces sociétés de briller lors du CES.

Le fondateur du groupe Didaxis rappelle que c’est en se faisant remarquer dans ce type d’évènement que les start-up peuvent entreprendre d’importantes levées de fonds pour assurer leur développement, à l’image de la société bretonne de biotechnologies Hemarina, spécialisée dans le développement de transporteurs d’oxygène d’origine marine.

Une chose est certaine, la France a en son cœur de très nombreux atouts pour faire face aux défis économiques qui se dressent face à elle. Il suffit de continuer à promouvoir l’entrepreneuriat, sous toutes ses formes, et favoriser l’innovation.

 

Les autres articles que vous allez aimer :

Le portage salarial vous intéresse ? Vous pouvez participer à une de nos réunions d’information ou nous contacter directement.