Linkedin

Youtube

Être rappelé

Comment fixer son TJM ?

Jeudi, 28 juin, 2018

Que l’on soit en portage salarial, freelance ou entrepreneur, savoir évaluer de manière objective le montant de vos honoraires est essentiel pour son activité. Comment donc arriver à vendre son expertise au juste prix ?

 

 

 

 

Fixer le prix de sa prestation

En début de carrière, certains indépendants bradent leurs services pour trouver plus facilement des clients. Mais ce n'est pas se rendre service. En effet, vendre des prestations trop basses peuvent laisser penser à une mauvaise qualité de service. Par la suite, c’est également se mettre dans une situation délicate pour expliquer à ses clients une hausse des prix.

Lorsque l’on fixe ses honoraires, il faut penser chiffre d’affaires et non salaire, comme le salarié classique. Et pour pratiquer un prix juste lors de ses missions, il faut respecter l'équilibre entre l'offre du marché, les attentes de son client et la valorisation de ses compétences.

Les trois piliers de sa rémunération

L'offre du marché

Connaître les prix pratiqués sur le marché est important puisque cela permet d'avoir une idée globale des tarifs de la concurrence et de définir une stratégie de positionnement : proposer des prix plus bas et donc concurrentiels, choisir de se positionner sur des prix plus élevés en mettant en avant l'aspect qualitatif pour le client ou tout simplement rester dans la moyenne des prix pour toucher un ensemble de clients. Avec l'essor des nouvelles formes de travail, il est possile de trouver facilement des baromètres de TJM pour avoir une estimation des prix pratiqués sur son marché.

Son client

Lors d’un rendez-vous avec un client, il convient de lui demander le budget qu'il souhaite investir. Cela donnera une idée de sa capacité financière. Il convient également de mettre en avant ses propres compétences et son expérience, ce qui rassurera son client et l'incitera à accepter plus facilement le TJM souhaité. Il faut garder à l'esprit qu'un prix est subjectif et peut varier. En effet, un client peu mal connaître le marché et proposer un prix important, un autre aura un budget déjà défini et définitif et un dernier, par manque de temps, voudra une réalisation de la mission la plus rapide possible, sans voir à la dépense.

La rémunération souhaitée

De nombreux indépendants calculent leur TJM en fonction du salaire qu’ils percevaient lorsqu'ils étaient salariés. Mais c'est une erreur ! Lorsqu’un client verse 100€, ce ne sont pas 100€ que l’on récupère. En qualité d'indépendant, on a des charges à payer qui réduisent souvent de moitié le chiffre d'affaires. Et au-delà des charges, il faut aussi prendre en compte les moments où l’on ne réalise pas de missions mais où l’on se charge de administratives ou de prospection. La solution du portage salarial permet de gagner du temps dans la gestion de son activité pour se concentrer pleinement sur ses missions. Et avec cette solution choisie par de plus en plus d'indépendants, il est possible de déduire certains frais de fonctionnement.

TJM ou THM ?

Il existe deux méthodes pour définir sa rémunération de base :

- Le taux journalier moyen (TJM) correspond au montant que vous souhaitez gagner à la journée. Dans ce cas, vous ne comptez pas en nombre d’heures, mais en jour où vous travaillez pour le client.

- Le taux horaire moyen -THM) quant à lui détermine le montant de facturation pour chaque heure de travail. Ce calcul est souvent utilisé pour des prestations de courte durée, durant moins d'une journée.

 

 

Les autres articles que vous allez aimer : 

Etre indépendant avec le portage salarial

​Didaxis, un leader à la hauteur de ses ambitions

Le portage salarial vous intéresse ? Vous pouvez participer à une de nos réunions d’informations ou nous contacter directement.