Linkedin

Google+

Youtube

Être rappelé

Rémunération du consultant dans le cadre du portage salarial

Rémunération du consultant dans le cadre du portage salarial

Destiné à tous les prestataires de service et consultants qui désirent exercer leur activité avec une certaine indépendance, le portage salarial s’applique principalement aux activités intellectuelles : audit, conseil, études, formation, recrutement, développement et suivi de projets...

En revanche, les professions réglementées et les activités de négoce sont exclues du portage salarial.

L'expert indépendant, libre de fixer le montant de ses prestations

D’après l’article L.1251-64 du Code du travail qui définit le portage salarial, la personne portée bénéficie du régime du salariat et touche « la rémunération de sa prestation chez le client par l'entreprise de portage ».

Le salarié porté choisit ses clients, fixe lui-même ses tarifs directement avec ses clients, définit la fréquence et la durée de ses missions. Puisqu’il n’a pas de limite de rémunération sur l’année, il fixe ses plages de travail selon ses envies et besoins.

Depuis l’arrêté du 24 mai 2013, la rémunération minimale du salarié porté est de 2 900 euros bruts par mois pour un emploi à plein temps. Les indemnités d’apport d’affaires ne sont pas comptabilisées.

Des services complémentaires pour l’expert porté

En dehors de la rémunération, de laquelle sont déduits les frais de gestions par l’entreprise de portage, le statut de salarié porté permet au consultant de bénéficier des services associés de la société. Didaxis propose ainsi des services comptables, commerciaux, juridiques, logistiques et informatiques.

L’expert va avoir un véritable contrat de travail protégé, accéder au système de retraite et à la prévoyance, disposer d’une couverture d’assurance maladie et d’une mutuelle, ouvrir ses droits à la formation et au chômage, et profiter de l’assurance responsabilité civile professionnelle.

 

Simulez vos revenus!