Linkedin

Google+

Youtube

Être rappelé

Moi chef d'entreprise, je ne voterai pas pour Marine Le Pen

Mardi, 18 avril, 2017
Guillaume Cairou président de Didaxis

Dans une tribune publiée quelques jours avant le premier tour des élections présidentielles, Guillaume Cairou, explique pourquoi il ne votera pas pour Marine Le Pen.

Les chefs d’entreprise seraient-ils tentés par le Front national ?

C’est la tendance croissante que Guillaume Cairou voit étrangement se dessiner, et ce, « du start-upper au dirigeant de PME familiale, en passant par l'artisan ou commerçant, qu'il soit provincial ou parisien », explique le dirigeant de Didaxis, leader du portage salarial.

Lire l'article Les entrepreneurs ne sont ni de gauche ni de droite

Selon Guillaume Cairou, les idées les plus séduisantes, tiennent du projet de refonte du RSI, « institution unanimement honnie par ses affiliés qui pointent depuis des années ses dysfonctionnements » ainsi que de la baisse des charges.

"Rares bonnes idées qui ne doivent en rien dissimuler le cœur du programme économique d’un parti fondé par Jean-Marie Le Pen", rappelle le dirigeant d’une entreprise qui porte un projet innovant, celui de participer à la création d’emplois sous de nouvelles formes.

Lire Le portage salarial, un statut oublié par les candidats à la présidentielle

Guillaume Cairou insiste donc sur la révolution numérique que vivent les entreprises et les mutations du monde du travail.

Aujourd’hui, l’heure est à la recherche d’autonomie, comme en témoigne l’essor des travailleurs indépendants en France. Aussi, « une sortie brutale de l'euro, accompagnée par la tristement célèbre préférence nationale à l'embauche, ne peuvent décemment tenir lieu de projet crédible pour notre avenir ». Le président du Club des entrepreneurs ajoute que « ce n'est pas le fantasme d'une France d'avant la mondialisation, recroquevillée sur ses certitudes et sur une vision datée des échanges internationaux, qui nous permettra d'affronter les grands défis du 21e siècle ».

Qu’attendent donc les entrepreneurs d’aujourd’hui ? Que le monde politique les laisse travailler et créer librement de l’emploi partout en France. « Moi, créateur d'un leader des nouvelles formes d'emploi, tournés vers l'innovation, ne peux me résoudre à voir s'imposer dans notre pays des principes économiques absurdes et rétrogrades, à mille lieux de la réalité des entreprises et des enjeux liés aux nouvelles technologies », plaide Guillaume Cairou qui espère qu’un « maximum de nos concitoyens entendent et partagent ce point de vue ».

 

Lire l’intégralité de la tribune ici : http://www.huffingtonpost.fr/guillaume-cairou/chef-entreprise-marine-le-pen_a_22035252/