Linkedin

Google+

Youtube

Être rappelé

Indépendants : 3 conseils pour fixer vos prix

Jeudi, 4 mai, 2017
tirelire cochon

 Etablir ses prix, c’est une tâche ardue, surtout quand on débute et que l’on a aucune idée des prix du marché. Comment décider ? Comment se positionner ou se démarquer sur le marché ? Voici trois points à maîtriser pour établir ses prix habillement. 

 

Quels critères prendre en compte ? 

 

 Quand on se lance en indépendant, il y a toujours ce moment d’incertitude quant aux tarifs que l’on propose. Premièrement, on est mal à l’aise (C’est bien connu, en France, parler d’argent c’est vulgaire), et surtout on ne sait pas vraiment comment se positionner ou sur quoi nous baser. 

 Alors pour ce qui est de la tarification, il y a deux écoles. Vous avez d’un côté ceux qui vont brader leurs prix par rapport à la concurrence, au risque de dégrader l’image de leur travail. Cette méthode peut vous assurer beaucoup de missions, mais vous pourriez tout aussi bien vous retrouver avec plus de travail que vous ne pouvez en accomplir (attention également, il serait dommage de se faire accuser de concurrence déloyale).

De l’autre côté du ring, vous avez ceux qui choisissent d’être dans la moyenne haute des tarifs. Bien évidemment c’est une méthode risquée, mais qui peut porter ses fruits. C’est-à-dire que vous attirerez très certainement une clientèle un peu plus « haute-gamme » du moment que votre positionnement justifie votre tarification. 

De même, un point primordial est que vous devez savoir ce que vous valez. Il ne s’agit pas ici d’une phrase type d’aide au développement personnel, non. Ici, il faut du concret. Par exemple, c’est le même principe qu’un vêtement cher dans un magasin. Vous savez qu’il est justifié par certains critères, tels que la qualité du matériau de base ou le travail fait main. Vous devez savoir quels sont ces petits quelques choses qui font votre plus-value auprès d’un client (formation, expérience, spécialisation etc…). 

Attention ! Ne prenez pas la grosse tête ! Il y a une grosse différence entre la valeur que vous vous donnez et celle que vos clients vous donnent. De même, il se peut très bien que vous soyez injustement sous-estimé. (Si si, des fois ce n’est pas juste dans la tête). Dans ces quelques cas de figure, le seul conseil qu’on peut vous donner, c’est de communiquer avec le client. De cette façon, vous apprendrez à vous connaître professionnellement. De quoi grandement vous faciliter la vie.

 

Choisir sa tarification 

 

Ensuite, vous devez décider comment vous allez facturer vos prestations. Par exemple, vous pouvez choisir de facturer à l’heure OU à la journée. Ces deux systèmes sont faciles à mettre en place et vous pouvez calculer votre temps de travail facilement. De plus, vous avez la possibilité de choisir en fonction de votre méthode ou de votre rythme de travail. 

 Vous pouvez également facturer par mission. Attention, ce système de facturation est utilisé par les consultants les plus expérimentés. En effet, cette méthode de facturation nécessite que vous ayez des fonds d’avance car vous n’aurez pas forcément de revenus intermédiaires. Si vous débutez, ce n’est pas l’option la plus adaptée.

Et ne vous laissez pas avoir par le doux murmure des sirènes. Après une mission de plusieurs mois, vous aurez peut-être le plaisir de voir beaucoup de chiffres sur votre compte en banque, mais ne vous y trompez pas ! Vous aurez des charges à déduire de ce chiffre, et vous constaterez bien vite qu’il n’est pas si ronflant que cela. 

Ensuite, renseignez-vous sur le marché et auprès de vos concurrents. Pas besoin d’aller jusqu’à l’espionnage industriel, mais cela vous permettra de vous faire une idée des tarifs pratiqués dans votre domaine d’activité.

 

Lire aussi : La vie de freelance, des conseils pour vous lancer.
   
 

Démarquez-vous 

 

Pour se démarquer de ses concurrents, proposer un travail de qualité n’est malheureusement pas suffisant, surtout si vous n’êtes pas dans un marché de niche. Notre conseil : démarquez-vous. Le plus, c’est que vous n’avez pas besoin d’en faire des tonnes. Dépassez, ne serait-ce que légèrement, les attentes de vos clients, et proposez un petit quelque chose en plus : 

 

  • -    Démarche éco-responsable
  • -    Livraison gratuite
  • -    Personnalisation des produits si vous êtes dans la vente 
  • -    Service clientèle aux petits oignons 

Toutes ces plus-values ajouteront quelque chose au service que vous proposerez et vous permettront de développer une relation de confiance saine avec votre client, car il verra la différence. Rappelez-vous nos précieux conseils dans les tutos précédents. 

 

Lire aussi : A vos claviers, prêts ? Prospectez ! 

 

D’ailleurs, vous démarquer de cette façon vous permettra, notamment, de justifier vos tarifs, si vous vous trouvez dans une fourchette de prix moyenne ou haute. 

 

Si cet article vous a plu, rejoignez-nous sur Facebook et Twitter pour suivre toutes nos actualités !