Linkedin

Google+

Youtube

Être rappelé

Freelances : 3 astuces pour mettre votre CV en valeur

Vendredi, 12 mai, 2017
Une femme travaille devant son ordinateur, téléphone et café en main.

 Voyez le CV comme une vitrine : vous y exposez vos diverses expériences, vos années de dur labeur quand vous étiez étudiants, les choses qui vous passionnent dans la vie…Tous ces petits quelques choses qui feront savoir aux clients que c’est de vous dont ils ont besoin. Voici donc quelques conseils pour vous rendre professionnellement irrésistible. 

 

Le CV doit vous ressembler. 

Sans forcément être le plus extravagant possible (rappelons qu’il s’agit tout de même d’un outil professionnel), il est recommandé de faire en sorte que votre CV vous corresponde. Grâce aux innovations technologiques révolutionnaires qu’on appelle « ordinateurs », vous pouvez pleinement exprimer votre créativité. Photoshop, Illustrator Indesign ou encore Word, ces logiciels souvent déjà installés sur les ordinateurs sont des outils précieux pour façonner votre CV à votre image
Le but étant de ne pas présenter un document plat et fade. Et pas besoin d’être graphiste freelance pour y arriver. Vous n’avez pas l’obligation d’y mettre des couleurs, vous pouvez vous contenter d’agencer les éléments de façon à attirer l’œil intelligemment. 

 

Lire aussi : Consultants : A vos marques, prêts ? Prospectez !

 

Le CV doit être clair.

 Contrairement à une lettre de motivation, un CV ne vous permet pas de faire démonstration de votre verbe gracieux. Il vous faut être clair et concis. Attention : pas de phrases raccourcies type retranscription de morse non plus, n’exagérons rien. 
 N’oubliez pas qu’il est déconseillé de présenter un CV de trois pages. Ça aura peut-être l’air impressionnant de prime abord, mais vous risquez surtout d’obtenir que le client se lasse. Vous devez trier ce qu’il est important d’y faire figurer.
 Bien sûr, si vous avez exercé pendant plusieurs décennies pour des clients tous plus réputés les uns que les autres, ne vous privez pas de le faire savoir.

 

Le CV doit être percutant. 

Mettez vos points forts en valeur en soulignant les expériences les plus valorisantes. Si vous avez déjà effectué plusieurs missions en entreprise avant de vous lancer en indépendant, il n’est pas nécessaire de dire que vous avez travaillé pour une chaine de restauration rapide pendant vos études. C’est hors sujet et ça n’attirera pas la sympathie d’un potentiel client. Ce qu’il recherche lui, c’est un professionnel
 Et surtout, n’oubliez pas qu’il est fortement déconseillé de mentir ! Bien sûr, nombreux sommes-nous à enjoliver quelque peu la vérité, et rares sont ceux qui sont assez naïfs pour penser qu’un client ne se rendra pas compte d’un mensonge éhonté. Et bien évidemment, certains mensonges sont plus gros que d’autres (une expérience fictive ou une langue soi-disant parlée couramment), mais croyez-nous : ils finissent TOUJOURS par découvrir la vérité. Surtout avec la mine d’or qu’est Google !

 

Lire aussi : Consultants, 4 choses qui font de vous un bon orateur. 

 

Enfin, sachez que faire en sorte que votre CV attire le regard de votre client (dans le bon sens du terme rappelons-le) mènera certainement à d’autres échanges. Ne livrez pas tout ! Laissez un peu de mystère. L’idée c’est aussi de décrocher un entretien. Vous aurez alors tout le loisir de faire démonstration de tout ce que vous n’avez pas pu mettre dans votre curriculum. 

 

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook et Twitter pour suivre toutes nos actualités !